From 1 - 9 / 9
  • Tables de la zone inondable de l’Auvézère dans la traversée de Ségur-le-Château :table de l’aléa inondation, table de la limite inondable, table des isocotes, table des hauteurs d’eau, table des vitesses d’écoulement. Etude Sogréah n° 1135404 décembre 2004

  • N_PLAN_EAU_IFN_S_019 N_PLAN_EAU_IFN_P_019 La DIREN Limousin a confié à l’Institut Forestier National (IFN) l’inventaire cartographique des étangs du Limousin à partir d’orthophotoplans. Les prises de vues datent de 1999 pour la Corrèze et de 2000 pour la Haute-vienne et la Creuse. Compte-tenu de la résolution des photographies, seuls les étangs dont la superficie est supérieure à 1000 m² ont été inventoriés. Quelques données synthétiques sur ce travail ainsi que la comparaison avec d’une part le SCAN25 et d’autre part la BD CARTHAGE® figurent dans le document (http://diren.dev.eservices.fr/donnees/eau/etangs/rendu.asp?page=etangs_presentation) Cet inventaire n’est que partiel puisqu’il ne concerne que les étangs de plus de 1000 m² et qui sont visibles sur les photographies (en eau à l’époque de la prise de vue). Enfin, il faut mentionner que les plans d’eau qui frontaliers à deux départements ont été comptabilisés dans chacun des département et pour la superficie concernée sur le département (notamment Vassivière qui se décompose en 1 plan d’eau en Haute-Vienne de 448 Ha et deux plans d’eau en Creuse 153 Ha et 331 Ha) ou encore Lavaud ou Bort les Orgues qui ne sont comptabilisés que pour la superficie incluse dans la région. Ce travail conséquent de numérisation sur planches infrarouges couleurs conduit à avoir un inventaire assez complet des plans d’eau de plus de 1000 m² (ce qui correspond au seuil de déclaration administrative). La fiabilité de cet inventaire est très bonne tant au niveau de l’exhaustivité de la base que du tracé des contours et donc des surfaces estimées. Cela conduit à un outil très intéressant pour les MISEs qui peuvent désormais comparer leur base administrative des étangs déclarés avec cet inventaire (étangs non déclarés, comparaison des superficies déclarées, …). Mais c’est également une base intéressante pour la caractérisation des têtes de bassin puisqu’on peut savoir rapidement le nombre d’étangs et la superficie en eau qu’ils représentent sur un territoire donné

  • L_ZI_AUVEZERE_2004_ALEAS_L_019 Tables de la zone inondable de l’Auvézère dans la traversée de Ségur-le-Château :table de l’aléa inondation, table de la limite inondable, table des isocotes, table des hauteurs d’eau, table des vitesses d’écoulement. Etude Sogréah n° 1135404 décembre 2004

  • N_PLAN_EAU_IFN_P_019 La DIREN Limousin a confié à l’Institut Forestier National (IFN) l’inventaire cartographique des étangs du Limousin à partir d’orthophotoplans. Les prises de vues datent de 1999 pour la Corrèze et de 2000 pour la Haute-vienne et la Creuse. Compte-tenu de la résolution des photographies, seuls les étangs dont la superficie est supérieure à 1000 m² ont été inventoriés. Quelques données synthétiques sur ce travail ainsi que la comparaison avec d’une part le SCAN25 et d’autre part la BD CARTHAGE® figurent dans le document (http://diren.dev.eservices.fr/donnees/eau/etangs/rendu.asp?page=etangs_presentation) Cet inventaire n’est que partiel puisqu’il ne concerne que les étangs de plus de 1000 m² et qui sont visibles sur les photographies (en eau à l’époque de la prise de vue). Enfin, il faut mentionner que les plans d’eau qui frontaliers à deux départements ont été comptabilisés dans chacun des département et pour la superficie concernée sur le département (notamment Vassivière qui se décompose en 1 plan d’eau en Haute-Vienne de 448 Ha et deux plans d’eau en Creuse 153 Ha et 331 Ha) ou encore Lavaud ou Bort les Orgues qui ne sont comptabilisés que pour la superficie incluse dans la région. Ce travail conséquent de numérisation sur planches infrarouges couleurs conduit à avoir un inventaire assez complet des plans d’eau de plus de 1000 m² (ce qui correspond au seuil de déclaration administrative). La fiabilité de cet inventaire est très bonne tant au niveau de l’exhaustivité de la base que du tracé des contours et donc des surfaces estimées. Cela conduit à un outil très intéressant pour les MISEs qui peuvent désormais comparer leur base administrative des étangs déclarés avec cet inventaire (étangs non déclarés, comparaison des superficies déclarées, …). Mais c’est également une base intéressante pour la caractérisation des têtes de bassin puisqu’on peut savoir rapidement le nombre d’étangs et la superficie en eau qu’ils représentent sur un territoire donné

  • L_ZI_AUVEZERE_2004_LIM_L_019 Tables de la zone inondable de l’Auvézère dans la traversée de Ségur-le-Château :table de l’aléa inondation, table de la limite inondable, table des isocotes, table des hauteurs d’eau, table des vitesses d’écoulement. Etude Sogréah n° 1135404 décembre 2004

  • L_ZI_AUVEZERE_2004_H_S_019 Tables de la zone inondable de l’Auvézère dans la traversée de Ségur-le-Château :table de l’aléa inondation, table de la limite inondable, table des isocotes, table des hauteurs d’eau, table des vitesses d’écoulement. Etude Sogréah n° 1135404 décembre 2004

  • N_PLAN_EAU_IFN_S_019 La DIREN Limousin a confié à l’Institut Forestier National (IFN) l’inventaire cartographique des étangs du Limousin à partir d’orthophotoplans. Les prises de vues datent de 1999 pour la Corrèze et de 2000 pour la Haute-vienne et la Creuse. Compte-tenu de la résolution des photographies, seuls les étangs dont la superficie est supérieure à 1000 m² ont été inventoriés. Quelques données synthétiques sur ce travail ainsi que la comparaison avec d’une part le SCAN25 et d’autre part la BD CARTHAGE® figurent dans le document (http://diren.dev.eservices.fr/donnees/eau/etangs/rendu.asp?page=etangs_presentation) Cet inventaire n’est que partiel puisqu’il ne concerne que les étangs de plus de 1000 m² et qui sont visibles sur les photographies (en eau à l’époque de la prise de vue). Enfin, il faut mentionner que les plans d’eau qui frontaliers à deux départements ont été comptabilisés dans chacun des département et pour la superficie concernée sur le département (notamment Vassivière qui se décompose en 1 plan d’eau en Haute-Vienne de 448 Ha et deux plans d’eau en Creuse 153 Ha et 331 Ha) ou encore Lavaud ou Bort les Orgues qui ne sont comptabilisés que pour la superficie incluse dans la région. Ce travail conséquent de numérisation sur planches infrarouges couleurs conduit à avoir un inventaire assez complet des plans d’eau de plus de 1000 m² (ce qui correspond au seuil de déclaration administrative). La fiabilité de cet inventaire est très bonne tant au niveau de l’exhaustivité de la base que du tracé des contours et donc des surfaces estimées. Cela conduit à un outil très intéressant pour les MISEs qui peuvent désormais comparer leur base administrative des étangs déclarés avec cet inventaire (étangs non déclarés, comparaison des superficies déclarées, …). Mais c’est également une base intéressante pour la caractérisation des têtes de bassin puisqu’on peut savoir rapidement le nombre d’étangs et la superficie en eau qu’ils représentent sur un territoire donné

  • L_ZI_AUVEZERE_2004_V_S_019 Tables de la zone inondable de l’Auvézère dans la traversée de Ségur-le-Château :table de l’aléa inondation, table de la limite inondable, table des isocotes, table des hauteurs d’eau, table des vitesses d’écoulement. Etude Sogréah n° 1135404 décembre 2004

  • L_ZI_AUVEZERE_2004_ALEAS_S_019 Tables de la zone inondable de l’Auvézère dans la traversée de Ségur-le-Château :table de l’aléa inondation, table de la limite inondable, table des isocotes, table des hauteurs d’eau, table des vitesses d’écoulement. Etude Sogréah n° 1135404 décembre 2004